[Radio] Des Radios F.M aux Webradios numériques

La radio était sous le monopole de l’Etat jusqu’en 1981 où le nouveau pouvoir socialiste fait espérer une « libéralisation des médias ». Les Radios F.M naissent partout en France sous différentes formes, associatives, commerciales, locales… Leur statut est fixé en France par la loi sur la liberté de communication, dite loi Léotard, qui leur permet l’attribution d’une part significative des fréquences et un financement public : le Fond de soutien à l’expression radiophonique. Celui-ci est réservé aux radios associatives, les radios commerciales s’auto-finançant quant à elles par la publicités, les manifestations extérieures, les sonorisations…

Lancement des Radios Locales

Les municipalités libères des locaux, font des demandes de fréquences visant au développement et à la communication. Le FSER leur permettent ainsi l’embauche d’un ou plusieurs “permanents” chargés de l’encadrement des bénévoles et de l’animation. Les studios Radios sont alors des “fourmilières” où l’on rencontre journalistes, animateurs, bénévoles…. Il s’agit de radios de proximité vivantes et en mouvement. Aujourd’hui nombre de ces radios locales ont disparues, rachetées par des “réseaux”, c ‘est à dire de grands groupes. Les fréquences n’étant plus accordées, c’est l’émergence du tout numérique qui va changer la donne.

Apparition de radios numériques diffusant sur internet, les Webradios.

Il s’agit plus d’internautes, passionnés de musique que de véritables professionnels. Il suffit de disposer d’un PC, d’un micro-casque, d’un accès ADSL et de MP3 pour pouvoir diffuser.
Nombre de jeunes se lancent donc dans l’aventure Webradios mais celles-ci disparaîtront très vite. Il n’existe en effet aucun fond de soutien au Webradios, qui peinent donc à exister.
Elles demandent en effet constance, financement, et présence pour perdurer. Certaines arrivent cependant à tirer leur épingle du jeu. Notons que les “Réseaux” et “Groupes” proposent eux aussi leurs webradios dérivées des Stations F.M spécialisées dans des styles musicaux inédits sur la bande F.M.

Les “anciens de la F.M” ont à cet effet vu une renaissance possible de la radio de proximité. Si vous avez la nostalgie d’une radio proche de vous, du son particulier des disques vinyles, consultez la Radio rétro des Pays de Savoie qui défit le temps en ayant conservé matériels analogiques, disques microsillion lors des directs et mode d’utilisation des année 80 associé aux technologies nouvelles. Les animateurs sont en contacts permanents avec leurs auditeurs , espace médiatique d’échanges et d’amitiés. Ainsi la radio F.M des année 80 n’est-elle pas tout à fait morte…

1 thought on “[Radio] Des Radios F.M aux Webradios numériques”

  1. Que dire de plus ?? tu as tout résumé, oui hélas les petites radios du début ont été absorbées ou sont devenues commerciales,
    mais voilà certains ont su se démarquer en gardant cet esprit “amateur” et proche de ses auditeurs et c’est que tu as fait avec RFR une radio proche de ses auditeurs, tellement proche qu’ils font partie de la radio à tous niveaux alors bravo pour ta persévérance qui paie aujourd’hui Fred.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *